Paru sur Novethic ; 18/12/2015

Eurêcook ! Quésako ? Lancée en septembre dernier par le groupe SEB , cette plateforme de location d’appareils culinaires, propose de se procurer le temps d’une soirée, d’un week-end ou d’une semaine, une machine à bière, un barbecue, une friteuse ou une yaourtière pour quelques dizaines d’euros.

sebLe site compte une trentaine de références. Une fois rapportés, les appareils sont nettoyés, testés et remballés par Envie, un réseau d’entreprises d’insertion.

Le projet, se cantonne pour l’instant à Dijon, est mené en partenariat avec notamment l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’université de Dijon ou le groupe Casino.

« Le but est de tester l’économie de fonctionnalité à une échelle industrielle pour voir s’il existe un business derrière ce modèle pour une entreprise. (…) Nous sommes dans l’expérience dans un domaine qui nous semble important et qui constitue selon nous l’avenir. Il est indispensable qu’un groupe leader comme le nôtre montre la voie des nouveaux modes de consommation », explique Alain Pautrot, directeur de la satisfaction consommateur au sein du groupe Seb.

 

Deuxième exemple : un label pour lutter contre l’obsolescence programmée. Les marques Seb et Rowenta s’engagent ainsi à fournir pendant dix ans les pièces détachées nécessaires à la réparation de leurs produits. « Avec ce label nous souhaitons nous différencier des produits Kleenex que l’on jette sans même penser à les faire réparer, commente Alain Pautrot. Par ailleurs, réparer nous coûte moins cher que de fabriquer. Et, cerise sur le gâteau, l’impact environnemental n’est pas négligeable puisque cela réduit les déchets et les matériaux utilisés ».

Publicités