Article de Lucinda Shen. Traduction par Caroline Brenière, JDN le 10/2/2016

main monde détourée__ D’après une étude de Crédit Suisse, la globalisation toucherait à sa fin pour laisser place à des échanges internationaux restreints et des conflits civils grandissants. Des robots qui se battent à des milliers de kilomètres de leur appareil de contrôle, des citoyens obèses qui n’ont jamais quitté leur pays et une baisse des échanges internationaux.
C’est l’un des scénarios possibles d’une fin de la mondialisation. Crédit Suisse a publié une étude en septembre, se demandant ce qui pourrait causer la fin de la globalisation, et ce qu’il se passerait si cela se produisait. La mondialisation a été une force puissante, impactant les économies et sociétés autour du globe. « Ces dernières années, la globalisation suit un chemin bien plus éparpillé, bien moins clair. »

L’étude souligne un certain nombre de conséquences possibles si la globalisation touchait à sa fin et se renversait, pour laisser place à moins d’importations et d’exportations ainsi que des conflits civils grandissants.

Crédit Suisse précise néanmoins que si un scénario d’une fin de la mondialisation « peut être à la fois effrayant et amusant, nous en sommes encore loin. »


Les interactions humaines changeront

  • Moins de coopération
  • La guerre des robots
  • Sécurité Internet renforcée dans le monde entier
  • Obésité et sous-nutrition
  • Moins d’import/export de nourriture
  • L’importation et exportation d’énergies diminuera également
  • Ce sera positif pour l’environnement
  • Le monde pourrait traverser un « revirement dans les transitions vers la démocratie »
  • Les différences culturelles comme la langue ou la religion deviendront clé
  • Il y aura plus de guerre de monnaies
  • Il ya aura une hausse du coût du capital
  • Le monde connaîtra une hausse des conflits civils

Publicités