IA & IoT pour la santé des bambins

Pas facile de faire prendre un traitement médical à un enfant. Au risque qu’un oubli ou qu’une mauvaise prise répétée entraîne des complications pour sa santé.

Créée à Nantes fin 2016, la start-up Meyko s’est penchée sur la façon d’optimiser le suivi des enfants asthmatiques, soit 500 000 en France entre 3 et 10 ans. Sa solution ?

Un compagnon connecté qui encourage, de façon ludique, la prise du médicament au moment et dans les doses nécessaires. Il suffit d’entrer dans l’appareil les données de l’ordonnance et Meyko change d’humeur pour indiquer à l’enfant quand est venu le temps. De leur côté, les parents peuvent contrôler les prises grâce à une application mobile.

Le prix (envisagé)

Environ 90 euros, le compagnon est actuellement en test chez plusieurs dizaines de familles. Lancée sur fonds propres, la start-up envisage une levée de fonds de 400 000 euros à la fin de l’année 2017 ou au début de 2018 afin de lancer la production. L’objet sera vendu en priorité via le site de l’entreprise. Les médecins, une cinquantaine, seront prescripteurs.

Autres objectifs

Renforcer l’équipe technique et lancer un nouveau produit tous les ans (en plus de décliner le compagnon pour d’autres pathologies comme l’hyperactivité ou l’épilepsie).

Présente au CES 2017, la start-up bénéficie notamment du soutien du CHU de Nantes et de l’École de l’asthme de l’hôpital Necker.

 

Retrouvez cet article sur : www.chefdentreprise.com – « #VivaTech : 5 start-up de la santé qui soignent leur business »

Publicités